Apprenez à coudre
avec Filoute

  • Recevez, chaque semaine, un cours en vidéo
  • Réalisez les modèles proposés, à votre niveau
  • Posez vos questions aux Filoutes en cas de souci!

Vous êtes ici

9 conseils de couture pour que coudre reste un plaisir

conseils-couture

Conseil couture n°1 : « Tout vient à point à qui sait attendre »

Quand on débute en couture, on en général très impatiente : on a hâte de pouvoir coudre son premier vêtement, celui qui fera ouvrir grand les yeux à tous les copains quand on dira « C’est moi qui l’ai fait! ». Mais s’atteler à un patron complexe quand on manque d’expérience ou quand on n’a pas les bons conseils (avec les cours de couture Filoute, c’est easy Langue tirée) , c’est le meilleur moyen de gâcher son tissu et de se décourager. Comme pour les achats, on essaie de faire les choses dans l’ordre !

On commence par coudre des accessoires (comme ce petit sac à linge) pour se faire la main sur sa machine à coudre et gagner en assurance. Puis on peut passer à des vêtements sans patrons, comme cette jupe à grosse fronces ou ce kimono. C’est rapide à faire et encourageant !

Ensuite on peut s’attaquer à des patrons mais pas n’importe comment : on respecte les niveaux de difficultés pour progresser petit à petit et s’approprier au fur et à mesure les techniques de couture nécessaires. Car finalement, c’est souvent les mêmes qui reviennent.

patrons-couture-filouteLes 9 premiers patrons du pack 13 cours de couture Filoute "Je couds mes premiers vêtements"

 

A chacune de trouver son rythme : certaines Filoutes vont aimer refaire plusieurs fois un patron simple qu’elles maitrisent bien et d’autres vont vouloir relever rapidement d’autres défis. L’important c’est de suivre ses envies couture pour rester motivée !

 

Conseil couture n°2 : « Tout est bon dans le coton »

Les tissus et la petite mercerie, ça peut vite couter cher. Alors quand on a des restes après un projet de couture, on essaie de les ré-utiliser ! Bien evidemment, on en garde pas un micro bout de tissu ou 15cm de biais : ça ne sert pas à grand chose. Mais 20 cm carré de liberty, ça peut être suffisant pour customiser la poche d’un t-shirt, tout comme 75cm de rubans peut permettre de customiser une petite culotte !

En gros, les chutes de tissus et autres restes de petite mercerie peuvent être réutilisés principalement pour des petits accessoires ou de la custo. Et si vous êtes en manque d’inspiration, découvrez notre auto pour coudre une guirlande de fanions ou regardez notre vidéo pour ajouter de la dentelle à un short.

 conseil_couture_2

Tutos recup' Filoute

 

Conseil couture n°3 : « Qui veut aller loin ménage sa monture »

Notre machine à coudre on l’aime fort, même si on lui crie dessus de temps en temps. Alors on lui montre et on la chouchoute ! Un petit coup de brosse dans le compartiment à canette, un petit bout de tissu sous le pied presser rabattu quand on a terminé de coudre… de simples petits geste peuvent considérablement allonger la durée de vie de notre machine à coudre. Comme par exemple lui coudre une housse pour la protéger de la poussière ou des coups quand on la transporte. Si vous n’en avez pas, on a sélectionné pour vous des tutos pour coudre de jolies housses de machine à coudre.

conseil_couture_3

Coudre une housse de machine à coudre

 

Conseil couture n°4 : « Le plaisir avant tout »

Quand on s’est lancé dans la couture, notre principale motivation était le plaisir de créer. Parfois, certaines personnes se demandent aussi si la couture ne pourrait pas être un moyen de faire des économies.

Alors parlons peu, parlons maille. Entre nous les Filoute, la couture n’est pas systématiquement synonyme d’économies. Dès qu’on décide de se lancer dans de vrais créations, il faut prévoir un petit budget. La couture, c’est du matériel à acheter… et des ratés à assumer! A terme, ça vaut le coup de coudre certains de ses vêtements plutôt que de les acheter. Mais le gain économique va clairement dépendre des projets de couture.

Par exemple, coudre ses propres coussins ou coudre les déguisements du loustique, c’est vite rentable. A 40 euros la housse de coussin dans la boutique fancy du coin et 90 euros la tenue du mini Superman (« Non mais vous comprenez Madame, c’est la licence Marvel… »), ça vaut le coup !

Concernant ses propres vêtements, ça devient particulièrement intéressant quand on gagne en compétence et qu’on se met à coudre ses propres robes et ses propres vestes. A vous de faire le point sur vos motivations ! Pour nous, c’était plus le plaisir de créer que de sauver des sous.

 conseil_couture_4

Et oui, coudre sa propre veste ça vaut le coup ! Veste boyfriend réalisée avec les cours en vidéo Filoute 

 

Conseil couture n°5 : « On ne met pas la charrue avant les boeufs » 

Alors comment bien utiliser son budget couture, éviter les frustrations et les accumulations de tissus ? Croyez en notre expérience, le meilleur conseil qui se transmet de couturière en couturière c’est de choisir son projet (ou son patron) avant de faire ses achats. Si on fait l’inverse, on risque de faire des achats coup de coeur (« OMG trop canon ce liberty en soie ») que l’on utilisera jamais (« J’en ai pris trop peu pour faire un kimono…et de toute façon je n’aime pas coudre de la soie »).

Faire des achats à l’aveuglette, c’est quitte ou double. Il vaut mieux d'abord choisir son patron de couture et acheter ensuite ce qu’il faut en connaissance de cause (le bon métrage, le bon type de tissu et la bonne longueur de zip).

 

Conseil couture n°6 : « Qui s’y frotte s’y pique » 

Une Filoute en mercerie n’est pas toujours des plus raisonnable. C’est comme un enfant dans un magasin de bonbon :dur de résister devant toutes ces formes et couleurs. Alors même si vous le savez déjà on vous le redit : tous les tissus ne sont pas aussi faciles à coudre que du coton. Attention : ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas essayer ! Juste qu’il faut avoir les bons outils et les bons conseils en main quand on achète ces tissus. Alors pour vous aider, on vous donne nos astuces pour coudre de la soie, coudre du tissu stretch, coudre de la dentelle ou encore coudre des tissus à motifs (sans faux raccord).

  

Conseil couture n°7 : « Chaud devant ! »

Votre allié couture presque aussi important que votre machine à coudre, c’est le fer à repasser. Et pas n’importe lequel : un fer avec vapeur. On se rend vite compte quand on commence à coudre des vêtements qu’on utilise son fer presque autant que sa machine ! Bien évidemment au début pour décatir son tissu (cf le glossaire de la super couturière) mais aussi tout au long du projet, notamment pour ouvrir ou aplatir ses coutures. Et puis le fer peut faire des miracles pour cacher des petites erreurs.

Un tissu qui marque après un coup de découd-vite ? Hop, un peu de vapeur et la chaleur permet de cacher les petits trous en rabattant les fibres du tissu dessus. Un zip invisible cousu un peu trop loin des dents ? Hop, un peu de vapeur et on rabat un peu de tissu pour cacher ça. Bref, le fer c’est notre copain !

conseil_couture_7

Dans les cours de couture en ligne de Filoute, on utilise tout le temps le fer à vapeur 

 

Conseil couture n°8 : « Ne pas en avoir plein le dos » 

Encore plus important que la machine à coudre ou le fer : la couturière Langue tirée! Quand on est à fond dans son projet de couture, on ne fait pas forcément attention à sa posture. Or c’est très important ! Pour la plupart des Filoute c’est souvent la table du salon ou le bureau de Lulu qui fait office de  bureau. Pas assez grande, trop basse… notre table de travail n’est pas toujours idéale (et est-ce qu’on parle de ces fois où on se retrouve à couper le tissus sur le parquet ?).

Résultat : on se tortille dans tous les sens et on courbe le dos qui en prend pour son grade. Alors on fait attention ! Petite astuce Filoute : utiliser une planche (type rallonge de table) posée sur sa table à repasser en position haute pour reposer son dos.

conseil_couture_8

Astuce de la rallonge utilisée dans le cours de couture Filoute "Mon tote bag au carré"

 

Conseil couture n°9: «  Minute papillon ! »

Que c’est embêtant de devoir préparer son tissu avant de le coudre… surtout quand on est impatiente (coucou). Pourquoi s’embêter avec des épingles, ou pire encore, avec du fil de bâti (rendez-vous à notre glossaire de la couturière pour savoir ce que veut dire « bâtir ») ? Et bien tout simplement parce-que c’est le seul moyen de ne pas se retrouver avec un inévitable décalage de tissus à la fin de sa couture à la machine. Alors on ne lésine pas sur les épingles et on les place comme il faut : perpendiculairement au bord du tissu pour pouvoir coudre par dessus. Et quand on a une grande surface à épingler, on commence par les deux extrémités (ou les deux repères opposés) puis on épingle méticuleusement entre les deux.

Vous l’aurez compris, en couture il faut un minimum de patience car la préparation est aussi importante que la couture : c’est d’ailleurs ce qui va conditionner le résultat. Alors quand on a confié Lulu à mami et papi, on s’installe tranquilou, on met de la musique et on prend son temps ! Et quand on en a marre, on arrête de coudre pour la journée plutôt que de faire des choses qu’on va regretter.

 

Vous voilà armée comme des couturières guerrières pour démarer au top ! Et pour aller plus loin, découvrez notre lexique de couture expliqué avec des mots simples Clin d'œil.

onseils_couture

 

Commentaires
Portrait de icetea

par     08 avr 2016    

Merci beaucoup pour ces conseils precieux, vous etes geniaux les filoutes, continuez comme ca

 

Portrait de Domitille

par     08 avr 2016    

Avec plaisir

Portrait de landmone

par     08 avr 2016    

Super quelques conseil en plus apporte beaucoup

Portrait de johanny

par     08 avr 2016    

Vraiment vos cours sont supers, c'est vraiment génial car on peut coudre  à notre rythme. Je trouve  aussi super de quelle mercerie vous avez pris le tissu, la fermeture éclaire, la dentelle etc. Cela donne une idée des fournitures qu'il nous faut.  Par contre je ne retrouve pas la quantité de tissu qu'il me faut pour faire le haut kimono, le gilet doudou, le top dentelle etc. C'était sur les mails qui annonçaient chaque cours, mais ils m'en manque. Pouvez-vous m'aider ? Merci d'avance. Marie-Laure

Portrait de Domitille

par     08 avr 2016    

Hello ! Merci pour ces gentils mots. En général, on prend notre tissu au marché Saint Pierre (ce qui n'aidera que les parisiennes ^^). Normalement, tu as du recevoir tout ce qu'il fallait pour les quantité. N'hésite pas à nous écrire à communaute@filoute.com si tu as la moindre question. :)

Connectez-vous ou créez un compte pour commenter

Connexion
Créer un compte