Apprenez à coudre
avec Filoute

  • Recevez, chaque semaine, un cours en vidéo
  • Réalisez les modèles proposés, à votre niveau
  • Posez vos questions aux Filoutes en cas de souci!

Vous êtes ici

Glossaire de la super couturière : mon p'tit lexique de couture malin

cours-couture-en-ligne-filoute

S'il y a bien une chose qui compte pour nous : c’est de transmettre le plaisir de coudre. Et où est le plaisir quand on se prend la tête ? C’est d’ailleurs ce qui nous a motivé à lancer des cours de couture en ligne à la fois fun et didactique. Pour compléter ces cours, voici un lexique de couture : un pense bête pour ces petits moments où vous vous demanderez « mais kezaco? » Parce-que oui, la couture peut parfois virer chinois quand il nous manque une ou deux explications.

On espère que ça vous sera utile. Voici en tout cas toutes les explications et définitions couture qu’on aurait aimé avoir quand on a commencé à coudre ^^

Mon p'tit lexique de couture malin

glossaire-couture-lexique-couture

Bâtir : Rien à voir avec la maçonnerie… si ce n’est qu’en couture, comme dans le bâtiment, on prépare les fondations avant de se lancer ! Bâtir sa couture veut dire qu’on assemble ses tissus de manière temporaire et grossière en cousant à la main de grands points droits avant de piquer à la machine. Cela empêche le tissu de bouger et permet d’être très précise quand on coud ensuite à la machine.

Autrefois, nos grand mères bâtissaient absolument tout. Alors oui c’est très pro mais ça n’est vraiment pas utile pour tout (et il en faut de la patience ^^). La plupart du temps, il suffit d’épingler. On vous conseille par contre de prendre le temps de bâtir avant de coudre un biais ou une fermeture invisible (sinon vous risquez de devoir tout recommencer à cause d’un petit décalage).

Dernière remarque : dans certains livres ou sur certains patrons, vous pourrez voir l’expression « faufiler » qui est un synonyme du mot bâtir.

lexique-couture-batir

Bâtir une fermeture éclair invisible - Extraits du cours de couture en ligne "Ma jupe crayon sans dépasser

Biais : Aaaa ces jolies bobines de rubans multicolores et fleuris en mercerie… mais concrètement, qu’est ce que c’est ? 

Le biais d’un tissu se trouve en pliant le tissu en diagonal, à 45° par rapport aux lisières (le fil de chaine se trouve alors contre le fil de trame). C’est la partie la plus élastique du tissu. C’est la raison pour laquelle on appelle « biais » les bandes de tissus décoratives que l’on trouve en mercerie. Il s’agit de bandes découpées dans l’oblique du tissu : elles sont ainsi très élastique et peuvent border sans soucis les endroits où l’ouvrage est arrondi, comme des emmanchures ou des encolures. En général, le biais qu’on achète en mercerie est déjà pré-plié pour pouvoir être posé facilement à cheval sur un bord à vif.

lexiquie-couture-bias-plie.jpg

 

Le meilleur moyen de comprendre son biais, c’est d’essayer de faire son propre biais à partir de chutes de tissus, comme dans notre cours sur le haut kimono. Attention les Filoutes : quand vous achetez du ruban en mercerie pour border une emmanchure, il faut vérifier qu’il s’agit bien de ruban biais. Du ruban classique n’est pas du tout aussi élastique que du biais et ne permettra pas de faire de beaux arrondis. 

lexique-couture-biais.jpg

Faire et poser du biais - Extraits du cours de couture en ligne "Mon haut kimono tout beau" 

Border : Un enfant à mettre au lit ça suffit ! En couture, border signifie faire la finition d’un bord (pour éviter qu’il ne s’effiloche ou tout simplement pour le décorer) à l’aide d’un biais, d’un galon, d’une dentelle…

Casser : Plier sa couture ou son tissu au fer (ou avec les ongles si le tissu le permet). Brice de Nice n’a qu’à bien se tenir.

Couture anglaise : Une technique pour avoir des coutures nettes sur l’endroit comme sur l’envers. Elle s’effectue en deux temps. 1) On coud envers contre envers à 0,5 ou 0,7cm 2) On coud endroit contre endroit à 1cm : on enferme ainsi la première couture. C’est forcément plus long que de surfiler. Mais c’est joli pour les ouvrages ou la couture se voit beaucoup (l’intérieur d’un cabas par exemple) et cela permet de ne pas abîmer les tissus délicats. Attention les Filoutes, cela demande donc une valeur de couture un peu plus importante

lexique-couture-couture_anglaise.jpg

 Faire une couture anglaise - Extraits du cours de couture en ligne "Mon tote bag au carré" 

Cranter : Faire des petites fentes (toutes droites ou en V, à chacun son école) sur le bord du tissu avec la point de ces ciseaux. Il y a deux principal cas où on va cranter son tissu :

1) au report du patron, pour indiquer les repères d’assemblage du patron

2) après avoir cousu son tissu en arrondi, on crante dans la marge de couture pour donner plus de souplesse à l’ouvrage et pouvoir mieux le retourner (sinon, ça fait des fronces pas jojo sur l’endroit) 

lexique-couture-cranter

Cranter son tissu, au report du patron (1) et dans la marge de couture (2) - Extraits du cours de couture en ligne "Pas knacki dans ma robe de cocktail" 

Décatissage (décatir) : Voici un mot un peu barbare pour dire qu’il faut préparer son tissu avant de le coudre. C’est à dire le traiter (lavage et repassage) de la même façon qu’on le traitera une fois cousu pour éviter toute mauvaise surprise ! En effet, un tissu peut rétrécir ou changer légèrement de couleur au premier lavage ou repassage.  

Dégarnir les coins : On sort ses ciseaux (de couturier, pas de coiffeur) et on coupe l’excédent de tissu au niveau des coins dans la marge de couture. C’est un peu le même principe que lorsqu’on crante sa marge de couture. 

lexique-couture-degarnir.jpg

Dégarnir les coins d'une encolure (1) et cranter la valeur de couture (2) - Extraits du cours de couture en ligne "Mon Teddy trendy" 

Droit fil : Un tissu est composé du croisement successifs entre deux types de fils : le fil de chaine et le fil de trame. A 45° se trouve le biais. Du plus élastique au moins élastique, on a donc : le biais, le fil de trame et le fil de chaine. Le fil de chaine est parallèle à la lisière. C’est ce qui correspond au droit fil : le droit fil est toujours parallèle à la lisière du tissu car c’est dans ce sens que le tissu se déforme le moins.

Droit fil thermocollant : appelé aussi « support droit fil », il s’agit d’une bande thermocollante coupée dans le droit fil qui permet de stabiliser et de maintenir en forme les tissus extensibles. On peut également s’en servir sur du coton classique qui a été coupé en biais (dans une encolure par exemple) pour éviter qu’il ne se déforme. Entre nous, on ignorait tout de son existence avant que notre modéliste de compet’, Stephane, nous en parle. Maintenant on est accro :)

lexique-couture-droit_fil_thermo.jpg

Poser du droit fil thermocollant - Extraits du cours de couture en ligne "Mon gilet doudou" et "Je fais dans la dentelle avec mon top"

Emmanchure : Dans emmanchure il y a… manche (question à 1000 euros). Il s’agit de l’ouverture du vêtement pour pouvoir sortir les bras (dans le cas d’un débardeur) ou pour permettre de monter une manche (dans le cas d’un haut à manche longue).

Endroit contre endroit : Sans doute l’expression que vous lirez le plus dans toute votre vie de couturières ! Cela veut dire qu’il faut coudre les tissus en les plaçant l’un sur l’autre, côté imprimé de l’un contre le côté imprimé de l’autre. Quand on les coud ainsi, l’envers du tissu (le côté pas imprimé et qui sera au final à l’intérieur) se trouve face à nous. Quand on retourne les tissus sur le bon côté, la couture se retrouve sur l’envers. En fait, on coud presque toujours comme ça. Mais il y a des exceptions, comme par exemple, la couture anglaise. 

Encolure : Dans encolure il y a… bon ok vous avez compris. C’est l’ouverture en haut du vêtement qui permet de passer sa petite tête ! Il existe moultes formes d’encolure. Dans nos cours Filoute, on vous montre même comment coudre une encolure en V avec empiècement dentelle (ouai dis comme ça, ça en jette pas mal mais rien de compliqué).

lexique-couture-encolure

Faire une incrustation dentelle dans une encolure en V - Extraits du cours de couture en ligne "Je fais dans la dentelle avec mon top" 

Entoiler : Les tissus aussi ont parfois besoin de soutien ! Vous l’avez sans doute remarqué : les cols, les poignets et les boutonnières des chemises sont plus rigides et épais que le reste de la chemise. Pourtant il s’agit du même tissu. La seule différence, c’est qu’on a ajouté du tissu thermocollant pour les rigidifier et les renforcer. Cela permet de limiter l’usure de parties les plus « sollicitées » des vêtements.

Fil de bâti : C’est le fil qui est recommandé pour faire ses coutures temporaires. Il se casse à la facilement à la main (sans ciseaux) et il permet donc d’enlever plus facilement sa couture de bâti une fois qu’on a cousu à la machine. Mais on peut très bien bâtir sans ce fil spécial. 

Froncer : Pour faire de jolis plis dans son tissu, il existe une technique assez simple. Il suffit de coudre de grands points le long d’une pièce de tissu et de tirer les fils pour plisser le tissu. Vous pouvez regarder ce mini tuto gratuit pour coudre des fronces à la machine ou celui-ci pour coudre des fronces à la main. Finalement, le plus intéressant quand on fait des fronces, ça n'est pas tant de les former mais plus de bien les répartir. Histoire de pas se retrouver avec toutes les fronces au niveau des fesses Langue tirée. Et tout le challenge est là !

lexique-couture-froncer

Froncer une jupe et bien répartir les fronces - Extraits du cours de couture en ligne "Pas knacki dans ma robe cocktail

Laize : largeur du tissu entre les 2 lisières. La laize peut varier d’un rouleau de tissu à l’autre. Les laizes les plus courantes sont 110cm, 140cm et 2m. Il est important de lire les indications du patron avant d’acheter son tissu pour ne pas se retrouver bloquée dans le cas d’une laize trop petite (frustration maximale). 

Lisière : C’est le bord latéral des tissus. La lisière mesure en général 1cm et se différencie du reste du tissu de plusieurs manières. Parfois, elle est tissée plus serrée et présente comme des petits points tout du long. D’autres fois, il s’agit d’une marge blanche où on trouve le nom du fabriquant du tissu.

Marge de couture : Détail pas marginal pour un sou, la marge de couture permet de savoir quelle longueur a été ajoutée au patron pour permettre de coudre les pièces entre elle. La marge de couture qui s’appelle aussi « valeur de couture » correspond donc à l’espace qui se trouve entre la couture et le bord du tissu quand on assemble des tissus. Elle est en général comprise entre 0,5 et 1,5cm

Ouvrir une couture : Aplatir les marges de couture de part et d’autre de la couture à l’aide de son fer. Cela permet d’avoir un résultat bien net quand on retourne son ouvrage (ça évite que les marges ne se replient sur elles même par exemple).

Parmenture : C’est une pièce de tissu dont le but et de renforcer ou de faire une jolie finition au niveau de l’ouverture d’un vêtement. D’ailleurs en général elle a les deux fonctions : une utile et une décorative ! Parfois, on entoile la parmenture : c’est une option quand le tissu est trop fin.

lexique-couture-parmenture

Thermocoller et poser une parmenture - Extraits du cours de couture en ligne "Ma veste boyfriend" 

Passepoil : THE accessoire pour faire des ouvrages qui en jette. Il s’agit d’un petit cordon recouvert d’un biais que l’on intercale entre deux coutures. Jettez un oeil à ce tuto de housse d’ordinateur pour comprendre comment ça marche !

Pince : Rien à voir avec la radinerie (tout le monde sait bien que les filoutes sont des couturières généreuses). Utilisé pour cintrer les vêtements, les pinces sont des plis piqués en pointe sur l’envers du vêtement. Regardez ce petit tuto gratuit pour comprendre comment coudre une pince

Pli (au) : Quand il y a écrit « au pli » ou « pli » sur un patron, ça veut tout simplement dire qu’il faut positionner la pièce du patron sur le tissu plié endroit contre endroit. Cela permet de couper de grands pièces de tissu plus rapidement. On apprend à position son tissu au pli dès le cours de couture 3 de Filoute (celui où on coud un crop top de plage).

cours-couture-au-pli.jpg

Positionner son patron au pli - Extraits du cours de couture en ligne "Mon crop top réversible" 

Soutenir une manche : Toute filoute novice a déjà paniqué en se retrouvant avec une manche plus grande que son emmanchure « Aaarg j’ai mal coupé mon tissu !!! » Que nenni !

Dans la plupart des patrons, la tête de manche est plus grande que l’emmanchure. Il faut alors mettre en forme la manche et résorber cet écart pour pouvoir coudre les deux. Pour ça, on coud deux fils de fronce entre deux repères sur la tête de manche et on tire dessus tout en répartissant équitablement les fronces. La manches se rétrécit et on peut alors l’épingler à l’emmanchure et assembler les deux… en faisant en sorte qu’aucune fronces ne se voit au final (petit challenge). Si vous sentez que c’est plutôt vous qui avez besoin de soutien, pensez aux cours de couture Filoute :p

lexique-couture-soutenir_manches.jpg

Soutenir et monter une manche - Extraits du cours de couture en ligne "Mon teddy trendy

Surfiler : On est d’accord qu’il serait dommage d’avoir un tissu tout effiloché dès le premier lavage ! Pour éviter ça, on assure les bords à vifs à la machine à coudre. Si on est une Filoute pro et qu’on est mega équipée, on le fait à la surjeteuse : ça fait des finitions dignes du prêt à porter. Mais en général, quand on débute en couture, on n’investit pas direct dans une surjeteuse (ça peut coûter bonbon). On peut alors faire les finitions au point zig zag, au ras du tissu. 

Surpiquer : La petite cerise sur le gâteau ! Quand on a terminé d’assembler son vêtement, on peut ajouter une couture décorative à quelques millimètres d’une couture ou d’un bord. On pique sur l’endroit, parfois avec un point décoratif ou avec un fil d’une couleur contrastée (on trouve souvent des surpiqures sur les jeans par exemple).

Thermocollant : du grecque thermos (chaleur) et collare (coller). Bon ok on est plus fortes en couture qu’en langues mortes mais au moins vous avez saisi : un tissu thermocollant est un tissu qui se colle avec la chaleur. Attention les filoutes à ne pas vous tromper de côté quand vous posez votre fer sur le tissu (sinon adieu le fer). Autre détail important : il ne faut pas utiliser sa vapeur quand on thermocolle un tissu. L’humidité empêche le tissu de coller. 

 

Z comme Z'êtes au point Clin d'œil Vous avez toutes les cartes en main pour dompter votre machine et votre patron (de couture, pas l'autre... quoi que...). Et si vous avez envie de progresser avec Filoute, jetez un oeil à nos cours et modèles !

Connectez-vous ou créez un compte pour commenter

Connexion
Créer un compte